Coiffeur et caisse fiscale

Fresh Fingers

Chacun des contribuables obligés d’enregistrer les ventes d’articles et de services à l’aide d’une caisse enregistreuse est bien conscient du fait qu’il existe de nombreuses exigences détaillées en matière de maintenance des appareils en question. La boisson provenant de ces conditions constitue le contrôle technique périodique de base de la caisse enregistreuse. Alors à quoi s'applique-t-il, dans quelle mesure doit-il être rempli? Quelles sont les caractéristiques de la caisse et de l'examen technique? À propos de cela ci-dessous.

Avec la loi sur la TVA, les caisses enregistreuses doivent être soumises à des contrôles techniques périodiques. Après cette date, cette étape a été prolongée. Un tel examen est effectué par le service approprié. Avant le 1er décembre 2008, des contrôles techniques des caisses enregistreuses étaient effectués jusqu'à la date limite annuelle. Dans le cas des dispositions légales en vigueur, les caisses enregistreuses devraient faire l’objet d’un examen technique tous les deux ans à compter de la fiscalisation ou d’un nouvel examen. Dans le cas où le contribuable ne respecte pas cette garantie, il est passible de sanctions. Cela inclut, par exemple, l’imposition d’une amende à un contribuable pour des infractions fiscales, car la qualité de ne pas soumettre la caisse enregistreuse à un examen périodique est considérée comme une mauvaise tenue du livre. Une telle justification découle de l'article 61 § 3 du code pénal.Une question semble être entre les mains de qui s'occupe d'un tel examen? Bien entendu, le respect de la date limite dans cet exemple appartient au contribuable et non au site. Le propriétaire de la caisse enregistreuse novitus delio doit informer le service de ces besoins à la date de révision correspondante. Le service de caisse, ainsi que le § 31 par. 4 droits dans l'historique des caisses enregistreuses doivent effectuer une vérification technique obligatoire de la caisse enregistreuse 5 jours à compter de la notification.Le contribuable doit également se rappeler que le non-respect du délai imparti pour un examen obligatoire de la caisse entraîne la nécessité de restituer l’allégement fiscal correspondant au montant de son achat. Les contribuables sont soumis à de telles pénalités qui, dans le délai de trois ans à compter de la date à laquelle l'enregistrement de la vente de biens / services a été enregistré, n'ont pas créé à l'heure actuelle la notification d'argent par le service approprié pour le jargon technique.En résumé, il convient de rappeler que seul l'utilisateur est responsable de la conservation de la date de révision.